top of page

 

Un intérêt dans l'histoire et le présent pour le fait humain et une esthétique de la vie guident mes pas de photographe sur un chemin buissonnant.

 

Ils sont accompagnés d'une conviction qui me semble s'exprimer avec plus d'impact en noir et blanc avec d'infinies nuances de gris pour révéler celles de la lumière et de l'ombre : l’absence des autres couleurs étend la possibilité d’abstraction et libère l’interprétation de chaque photographie.

C'est pourquoi j'ai donné le titre « Autant d’histoires » à mon projet artistique. Il reconnaît chaque personne photographiée dans son identité et son altérité, la multiplicité des contextes que j’ai vécus lors des prises de vue et la diversité des ressentis des spectateurs face à chaque photographie.

 

Après plusieurs décennies de pratique, c'est ainsi avec l'esprit libre et ouvert que je commence à partager certaines de ces "histoires" sur ce site et lors d'expositions dans des galeries d'art et des musées. 

Vincent Lafon

Photographe

Vincent Lafon est né en 1957 à Figeac (Lot). 

Il a depuis son enfance un esprit au voyage - dans l’ailleurs et la littérature -, qu’il complète assez tôt d'une conscience historique et politique.

​​

Son éveil à l’art remonte à la rétrospective Picasso de 1966, à la fois pour les œuvres et certaines déclarations de l'artiste. S’il n’a jamais cessé de s’intéresser à la peinture moderne et contemporaine, avec depuis une vingtaine d’années une curiosité pour les arts premiers, c’est la photographie qui lui ouvre une voie d'expression artistique.  

A 10 ans, il reçoit son premier appareil Réflex - un Zenit - et commence à découvrir les oeuvres des maîtres de la photographie. Si Henri Cartier-Bresson devient pour toujours sa figure inspirante, il est particulièrement sensible aux oeuvres d'Édouard Boubat, Fan Ho, Don McCullin et Marc Riboud.

Depuis, avec joie et discrétion, confiant en la chance, il guette l’occasion d’exprimer son regard sur la présence humaine dans la diversité de temps, d’espaces et d’actions, plus en artiste qu'en reporter. ​

Un regard qui place les êtres en position centrale ou insérés dans un environnement naturel ou bâti, comme pour rappeler que les combinaisons entre libre arbitre, déterminisme et hasard font la singularité de chaque vie humaine.​

Un regard attentif à l'architecture et à la lumière spontanées d’une scène pour susciter une intrigue sociale, révéler une élégance ou provoquer un sentiment, parfois ineffable.

Après une longue période parisienne, il vit aujourd’hui à Toulouse.

bottom of page